Les systèmes d’alarmes

Les alarmes sont les pendants actifs, dissuasifs, audibles d’un système de sécurité. Une alarme, pour une entreprise, c’est la sécurité, tout simplement. Or une alarme ne représente à proprement parler qu’un système pour donner l’alerte et ce seul dispositif ne saurait faire office de système de sécurité. Il faut en effet l’associer, au minimum, avec un ou plusieurs détecteurs de présence.

Selon le type de capteurs qu’ils utilisent, ces détecteurs repèrent automatiquement certains phénomènes indiquant une intrusion (détecteurs de mouvement, selon diverses technologies) ou un événement dangereux (un incendie, par la chaleur, la fumée ou le gaz carbonique, ou encore une inondation). L’information est automatiquement transmise à l’alarme pour la déclencher.

L’installation de ces systèmes dépend du type d’alarme et du type de détecteur. Il est important de bien identifier les endroits où les installer, pour une efficacité maximum mais aussi pour permettre leur bon fonctionnement.

Un des avantages des systèmes d’alarmes est donc qu’il ne fait pas que contrôler l’accès et les intrusions. D’une part en effet, parce qu’ils contrôlent également d’autres événements mettant en danger la sécurité du bâtiment, d’autre part, parce qu’ils apportent une « solution » à ces événements, en donnant l’alerte, ce qui est souvent suffisant pour mettre un terme aux intrusions.

Ce type de solution est également très souple et évolutif, surtout s’il s’agit d’alarmes et de détecteurs sans fil.

L’obligation de s’équiper d’un détecteur de fumée est également la seule obligation légale pesant sur les entreprises concernant les alarmes, sauf pour certaines entreprises ou collectivités recevant un public nombreux et/ou stockant des matières dangereuses. Ces dernières doivent alors s’équiper d’alarmes incendie spécifiques.